Fiche d’information N°06 – Filière oignon, le paradoxe Autosuffisance Importations

INTRODUCTION: L’oignon est l’une des denrées les plus consommées au Sénégal. La production est ainsi passée de 245 000 tonnes en 2014 à 400 000 tonnes en 2017, quantités qui couvrent les besoins nationaux. L’autosuffisance étant atteinte, alors, pourquoi le Sénégal n’importe pas moins de 125 000 tonnes entre aout et février de chaque année (123 686 tonnes en 2012, 131 687 tonnes en 2013, 120 211 tonnes en 2014,139 136 tonnes en 2015 (ANSD et Direction commerce extérieur). La présente note fait le point sur les principaux facteurs expliquant le paradoxe autosuffisance-importation et dégage des perspectives pour que la filière soit davantage productive et que la période de disponibilité de l’oignon local de qualité soit améliorée La production d’oignon au Sénégal s’étale de Janvier à Août. Afin de promouvoir l’écoulement des productions locales, l’ARM a mis en place une période de gel des importations d’oignon durant cette période. Quand il y a une baisse importante des stocks d’oignons, le gel d’importations est souvent levé plus tôt que la date prévue pour éviter une pénurie d’oignon […] (voir document ci-dessous pour la suite)